Retour d’expérience sur la création d’une communauté apprenante : l’exemple de la coopérative Expériences Éclairées

Retour d’expérience sur la création d’une communauté apprenante : l’exemple de la coopérative Expériences Éclairées

Jan 23, 2024 | Interviews d'experts

Communauté professionnelle d'innovation

Je m’appelle Caroline Grosjean, j’ai travaillé pendant près de 15 ans en agence de communication sur des fonctions business et communication pour des grands comptes (Saint-Gobain, Pierre Fabre, Bouygues Immobilier, Apec…). En parallèle de mon activité professionnelle, j’étais bénévole dans une ressourcerie, j’ai participé à l’organisation d’un festival low tech, je suis flûtiste dans un groupe de funk. Un jour, j’ai souhaité aligner mes valeurs personnelles à mon activité professionnelle.

Je me suis informée sur les conséquences du changement climatique à travers mes lectures, des rencontres, mes constats sur l’environnement. Puis je me suis formée à l’Institut des Futurs souhaitables ou encore à l’animation d’ateliers 2tonnes

 

J’ai pris conscience dans mes différentes expériences que pour accepter les idées des autres, et donc faire évoluer ses idées, il fallait être dans de bonnes dispositions. Je me suis donc renseignée sur la coopération via les travaux de chercheurs comme Anne et Patrick Beauvillard qui m’ont passionnée.

 

J’ai pris conscience du potentiel de la coopération et de la nécessité de diffuser ce savoir. En tant qu’adepte du bricolage et du DIY, je connais la satisfaction de réussir à faire mais aussi la capacité d’apprentissage que le bricolage nous apporte : pour bricoler, il faut faire appel à ses mains mais aussi à sa tête. Je recommande la lecture du livre Eloge du carburateur de Matthew Crawford qui explique le pouvoir émancipateur du travail manuel et les capacités cognitives que l’être humain développe pour travailler de ses mains.

 

J’ai rencontré 2 femmes qui partagent mes idées et mes valeurs, 2 professionnelles de l’animation avec un parcours en psychomotricité pour l’une et en médiation scientifique pour l’autre. Qui aiment également bricoler et en qui j’ai confiance. Ensemble, nous avons imaginé et créé Expériences Éclairées.

Expériences Eclairées – une communauté apprenante basée sur la pratique du bricolage et des activités manuelles

 

Expériences Éclairées, apprendre par le “faire”

 

Nous sommes une coopérative qui crée des ateliers expérientiels et apprenants, basés sur le bricolage, pour réapprendre à coopérer. Nous pensons que le décloisonnement des savoirs donne les moyens à chacun.e de comprendre le monde qui l’entoure et ainsi de trouver sa place dans notre société en perpétuel mouvement. Notre mission est de transmettre de manière innovante et conviviale le processus coopératif à votre collectif, afin d’agir et de construire ensemble des solutions éclairées pour votre avenir commun.

 

Notre souhait était de s’inscrire dans l’économie sociale et solidaire afin d’avoir une offre utile à la société et surtout qui ne nuira pas à aux êtres vivants. C’est pourquoi nous avons également fait le choix de l’économie circulaire en utilisant à 80% des matériaux de réemploi, sourcés et préparés par nos soins. A chaque atelier, les participants réemploient 75kg de matériaux (bois, papier, cuir, bâches, tissu…). Nous souhaitons monter à terme une matériauthèque et un atelier physique pour faciliter le travail sur les matériaux.

Nous avons commencé notre activité en créant un atelier-concept d’initiation à la coopération : en 3h, construisez un jardin intérieur en matériaux de réemploi tout en vous initiant à la coopération. C’est un atelier qui permet de retrouver de la cohésion dans un collectif et de découvrir ses compétences et savoir-faire manuels ainsi que ceux des autres participants. C’est un atelier clé en main que nous déployons facilement au sein des entreprises, des collectivités et des associations.

Nous proposons également de redéfinir le projet commun d’un collectif (raison d’être, stratégie RSE, politique RH, projet métier) grâce à des ateliers de facilitation mais également de co-construire des actions concrètes pour déployer un projet commun via des hackathons.

 

Nous nous adressons aux collectifs professionnels mais aussi aux collectifs citoyens, qu’ils se connaissent déjà entre eux ou bien qu’ils souhaitent apprendre à se connaître. Nous avons organisé l’atelier au sein de différents tiers-lieux franciliens mais également au profit de publics ciblés comme par exemple un groupe de jeunes adultes et leurs éducateurs au sein d’une mairie.

A chaque fois, nous avons pu constater la fierté des participants d’avoir réussi à utiliser des outils, d’avoir réussi à bricoler ensemble et d’aboutir à un objet final esthétique. Mais surtout, chaque participant a expérimenté la coopération et a pris conscience des gestes, des paroles, des pensées qui ont permis ces échanges avec les autres. Nous tenons à ce que nos ateliers soient conviviaux, nous organisons un pot de l’amitié à la fin de chaque atelier et nous avons toujours des difficultés à clôturer la session car les participants discutent et ne veulent plus partir. C’est notre KPI préféré !

 

Notre communauté, un laboratoire de coopération appliquée

 

Le collectif est une valeur forte pour nous, c’est d’ailleurs dans l’ADN d’une coopérative issue de l’économie sociale et solidaire. Dans la lignée de l’ODD 17 des Nations Unies, coopérer pour préserver la planète, nous pensons que la coopération est un levier de développement et de résilience. C’est une pratique vieille comme le monde pour vivre ensemble mais également innover sauf que certains êtres humains l’ont un peu oubliée ! L’idée d’une communauté apprenante fait partie intégrante de la coopération. Celle-ci invite chaque personne à passer d’une posture de sachant à une posture d’apprenant et inversement afin de partager des savoirs. Et c’est justement un comportement et un état d’esprit que nous souhaitons adopter dans notre communauté qui devient ainsi un laboratoire de coopération appliquée.

L’objectif de notre communauté naissante est de diffuser le processus coopératif auprès du plus grand nombre et d’en faire un modèle de développement d’organisation humaine, sociétale, entrepreneuriale. Nous rassemblons autour de notre projet toutes les personnes qui souhaitent s’investir dans cette démarche et en partager les bonnes pratiques. Nous ne limitons pas notre communauté uniquement aux professionnels car la coopération est un état d’esprit que nous sommes tous invités à adopter à chaque moment de notre vie, personnelle et professionnelle. D’ailleurs, coopérer avec sa famille n’est pas toujours facile, on a parfois besoin de conseils qui auraient toute leur place dans les échanges de notre communauté !

Atelier de bricolage – un bon exemple de coopération !


Pour le moment, nous proposons à notre communauté du contenu : des retours d’expérience inspirants, des techniques et astuces à tester dans son quotidien, des histoires vécues. Nous aimerions ensuite avoir un espace d’échange communautaire pour faciliter les rencontres et la mise en réseau des membres de notre communauté. Nous croyons fortement que nous manquons de rituels dans nos vies et qu’ils sont nécessaires pour développer un sentiment d’appartenance. Nous souhaitons créer ou que la communauté propose de créer ces rituels qui deviendront le socle de nos échanges. Nous sommes dans une démarche scientifique, d’expériences, afin de faire évoluer notre stratégie communautaire dans le temps et qu’elle réponde à la fois à nos objectifs et aux besoins de nos membres.

Wudo, une formation riche et pratique

 

La formation “Comment bâtir une stratégie communautaire” proposée par Wudo est une mine d’informations théoriques et pratiques pour cerner ce qu’est une communauté, les enjeux mais aussi les animations à mettre en place pour faire vivre une communauté. J’ai beaucoup appris sur ce qu’est une stratégie communautaire btob et sur la fonction de community builder, un métier à part entière qui a une place centrale pour qui souhaite mettre en place une stratégie communautaire.

La formation est très riche et je repars avec une méthode pratique pour formaliser la raison d’être de notre communauté et penser son animation sur le long terme. Je suis arrivée avec une intuition sur la façon de constituer et animer notre communauté autour de la coopération et grâce à la formation, je suis maintenant outillée pour avancer sereinement sur notre stratégie. Merci Wudo !

Les articles qui pourraient vous intéresser

Les néo-industriels, qui sont-ils et quel va être leurs rôles pour guider la France vers une renaissance industrielle ?

Les néo-industriels, qui sont-ils et quel va être leurs rôles pour guider la France vers une renaissance industrielle ?

Après un premier livre co-écrit en 2020 avec Anaïs Voy-Gillis “Vers la renaissance industrielle”, Olivier Lluansi prolonge sa réflexion sur des changements dans le secteur industriel avec un second ouvrage. “Les néo-industriels: L’avènement de notre renaissance industrielle” paru cette année est la continuité du premier ouvrage. Il évoque les évolutions relatives à notre outil productif depuis 2020. Il parle surtout de l’émergence d’une communauté de nouveaux industriels qu’il nomme les “néo-industriels”.

lire plus

Abonnez-vous à la newsletter Wudo pour recevoir les dernières actualités, des conseils et des ressources exclusives sur le community building et les communautés pro !